Make Friends, Not Clients

Bullshit: Facebook and WhatsApp are for friends and family only. 

Good news: Social “selling” is happening everywhere these days especially on your smartphone.

This message (picture) from a client means the world. It resonates, because clients always have dreams and vision; your role is to HELP them get there.
Heard the stories about door-to-door salesmen being rejected? People getting scammed online? Just reflexes. Genuine conversations  instill the trust process.
Clients can become your friends, no matter where they from, I believe it’s the ultimate goal!
Please remember 2 things: People buy from their friends first. Money keeps the lights on, but great relationships are everything

How To Specialize When The Demand Is Everywhere?

I was having this great discussion with an african friend of mine, and it was based around this book from Alan Dib called ‘The 1-Page Marketing Plan’. I started with a simple question and it went like this:

Me: ‘You know what? I don’t understand, since I started this agency 3 years ago, I’ve touched every field: health, construction, education, food, coaching, even wedding! I could barely reject these projects by saying ‘hey i’m a specialist in that _____ field’…what if I wanted more specialisation in my business?’

Friend: ‘I think that, when you are in the communication business, you shouldn’t specialise! Especially when the market is very open like this: in Cameroon (and that’s the case for most african countries), the government IS the biggest client, and there are very few private businesses. The government which got every needs you can imagine. They just need to free up some cash in their budget for the corruption part. That’s it. Oh, the government is also the slowest buyer/payer. Why should they specialise?’

‘Let’s put it this way, if you have a heart disease will you go see a doctor or heart surgeon?’

‘You go check the doctor first, who’ll lead you to the surgeon…but if there are no doctors you’ll never know about your heart condition.’

‘You got a point, but you know the first signs of a heart problem, so no need for doctors basically when you got the specialist’s number.’

‘In most cases, you die before you get to see the specialist…generalists don’t exist, you should be one of them.’

I think this is the problem we have in African emerging countries, you’ll meet business owners who are running multiple businesses in one, who want/need multiple solutions to solve their problems. The consumers are not really at the heart of their strategy, money is…by any means. How not to be a jack of all trades to survive in such an unstable business environment?

Image copyrights Winston Scully

Comment Booster Votre Réputation Et Celle De Votre Entreprise Avec Linkedin

//* this article first appeared in French, but the English version is coming soon. I felt that this blog should be in French too, since it’s my native tongue 😉

Les règles et façons de faire les affaires ont changées. Notre monde est de plus en plus ouvert et connecté. Aujourd’hui, nous communiquons à l’aide de smartphones branchés non-stop sur le net, pourvus d’un grand nombre d’applications –parfois installées à l’avance-. Facebook, qui est un réseau social mondialement connu, prends beaucoup de notre temps. Nous y passons environ une heure par jour, sinon plus! Nous communiquons aussi régulièrement sur WhatsApp, Viber ou même Skype. Certaines réunions, sessions de travail se font via Skype. C’est désormais un fait : les « App » sont entrées dans nos habitudes.

Le problème des applications précédemment citées est qu’elles sont souvent utilisées dans un cadre familial ou amical. Où pouvons-nous trouver une atmosphère plus professionnelle en ligne ? Envoyer un CV? Faire connaître notre entreprise ? Augmenter notre popularité ?

Dans cet article je vous introduirai LinkedIn, un immense réseau socio-professionnel. Je vous montrerai son interface principale. Dans un prochain article je vous donnerai quelques astuces qui vous permettront de gagner une forte présence professionnelle en ligne.

Les origines

Fondé en Mai 2003 par l’américain Reid Hoffman, LinkedIn est un réseau de professionnels où vous pouvez trouver et contacter les personnes dont vous avez besoin.
Il s’appuie sur
un fort principe de confiance entre les membres. En effet, on fait des affaires qu’avec les gens qu’on connait, qu’on aime et dont on a surtout confiance.

Quelques chiffres
LinkedIn est le plus grand réseau professionnel au monde, il compte 300 millions d’abonnés répartis dans plus de 200 pays. Bien plus important que son rival Viadeo, qui lui ne compte que 50 millions de membres ; on estime que 2 nouveaux profils s’y créé toutes les 2 secondes dans le monde.

La différence avec Facebook
Il est important de distinguer LinkedIn de Facebook. L’un est un outil professionnel tandis que l’autre est plus ludique et personnel. Vous ne trouverez aucun jeu sur LinkedIn par exemple. Avez-vous déjà essayé de donner votre carte de visite à votre interlocuteur sans même l’avoir salué ni vous être présenté ? Votre carte finira, à coup sûr, à la poubelle. En ligne c’est pareil ; Certains ajoutent, à tort, des contacts pour augmenter leur nombre de connexions et ensuite exhiber ces records comme des trophées. Je dis souvent que Facebook est fait pour parler à son cousin ou un parent proche qui est à l’autre bout du monde, si vos correspondants ne rentrent pas dans cette catégorie : pourquoi les importuner sur le mauvais format ? Vous ne pouvez pas appliquer sur LinkedIn les habitudes que vous avez sur Facebook. Oubliez les photos, les vidéos YouTube divertissantes, les « selfies » et les derniers ragots. Le format a définitivement changé.

Comment ça marche ?


Lorsque vous vous rendez sur le site –http://www.linkedin.com– pour la première fois, on vous demande de créer un compte. Utilisez votre adresse e-mail courante et rendez votre mot de passe complexe en y ajoutant chiffres, lettres minuscules et capitales, ainsi que des caractères spéciaux. L’interface de LinkedIn est assez sobre, mais elle offre bien plus de possibilités de parler de vous et de votre parcours de la façon la plus professionnelle qu’il soit. En fait, là réside toute son originalité.

J’ai utilisé des encadrés de différentes couleurs ; je vous indique dans les paragraphes, en gras, à quoi correspondent chaque éléments (ex : cf. cadre vert). N’hésitez pas à revenir sur cette image tout au long de ce guide.

1. Votre profil

L’en-tête sur LinkedIn représente votre carte de visite virtuelle, vous y verrez : votre photo (1), votre nom (2), et bien plus important, votre intitulé (3). L’intitulé est votre phrase d’accroche, il doit décrire ce que vous faites et quel est votre valeur ajoutée en quelques mots. Lorsque nous ouvrons notre navigateur web, nous utilisons Google et nous y entrons des mots clés ; un bon exemple de recherche serait : expert en communication et marketing /réseaux sociaux au Cameroun. Ce sont donc ces mots que votre audience recherche et qui doivent être astucieusement insérés dans votre intitulé. Bien sûr, vous pouvez à tout moment changer et peaufiner votre accroche en allant dans la modification de votre profil à l’aide du bouton « Modifier » (4). Plus vous améliorez votre page, plus vous attirez les curieux et votre nombre de vues sur le réseau. Ce qui est génial, c’est que vous pouvez disposer d’une adresse LinkedIn personnalisée (5) que vous pouvez écrire désormais sur votre carte de visite.
La mienne par exemple est www.linkedin.com/in/LioThomas . Fini donc les CV statiques et ennuyeux en ligne, distribuez votre « site web LinkedIn » à tous vos contacts !

Mettez votre photo

Il est dommage de constater que beaucoup choisissent de ne pas mettre de photo de profil. LinkedIn est taillé pour du networking, les personnes qui cachent leur visage montrent –involontairement- qu’elles ont aussi d’autres choses à cacher sur elles ou leur entreprise. Rappelez-vous que la confiance est le maître mot de la politique d’utilisation de LinkedIn. Prenez une photo professionnelle où vous souriez, sur un fond neutre et éclairé. Une photo de buste est préférable. J’ai souvent vu des membres mettre une fausse photo d’eux et la changer à la dernière minute, je le déconseille vivement. Encore une fois, ne donnez pas d’emblée une mauvaise image de vous.

2. Votre carnet d’adresse
Dans vos contacts, certains utilisent déjà LinkedIn sans que vous le sachiez. Il vous sera possible à la fin du processus d’enregistrement, et à l’aide de votre adresse mail, d’importer tout votre carnet d’adresse Outlook, Gmail, ou Yahoo. C’est pourquoi je vous ai conseillé, plus haut, d’utiliser votre email quotidien. Vos contacts figureront désormais dans l’onglet « connections » (cf. cadre vert) et seront ajoutés automatiquement au carnet d’adresse de votre smartphone (si vous avez installé en plus l’application « LinkedIn Connected »). Vous recherchez une personne et vous demandez si elle est sur Linkedin ? Allez dans la recherche (cf. cadre bleu) et entrez son nom ou sa société. Je vous recommande aussi d’inviter les personnes de votre entourage professionnel qui ne connaisse pas du tout LinkedIn à l’essayer. En fonctions du poste de vos contacts, LinkedIn vous proposera d’en ajouter d’autres similaires (cf. cadre rose). Ne cliquez pas directement sur le bouton « inviter », allez voir leur profil lisez le bien et rédigez leur une invitation.

3. Votre activité récente et votre mur
Un profil dormant n’est pas intéressant. Ne le laissez pas dans cet état pendant des mois. C’est le contenu que vous postez chaque jour, qui constituera un élément clé de votre succès sur LinkedIn. Vous pouvez créer une dynamique sur votre mur (cf. cadre orange) de plusieurs façons : faire une rapide update de votre profil, une courte publication (avec ou sans photo) ou un article de votre blog ou que vous avez trouvé intéressant.
Sur votre mur figure toute l’actualité de vos contacts, vos changements de statut mais aussi ceux des autres, vous pouvez directement « liker », commenter ou partager tout ce que vous y voyez. Interagissez généreusement et astucieusement avec votre réseau, et vous verrez des portes s’ouvrir.

4. Vos messages, notifications, et invitations
Un élément important de votre interface (cf. cadre gris), surtout sur votre smartphone ; un petit nombre rouge au-dessus du d’une enveloppe, vous indiquera le nombre de message que vous avez reçu mais pas encore lu. Sur votre navigateur web pas besoin de cliquer pour voir tous vos messages, si vous laissez le pointeur de votre souris assez longtemps dessus, un menu déroulant s’ouvrira vous montrant tous vos messages récents. Vous pourrez alors juste glissez la souris vers le bas pour y répondre.
Les notifications sont représentées par la deuxième icône que vous verrez en haut à droite de votre écran c’est là que vous verrez des alertes quand quelqu’un : visitera votre profil, commentera votre fil d’actualité, un sujet que vous avez posté dans un groupe de conversation ou aura répondu à un de vos commentaires. Des invitations vous parviendront aussi (dernière icône à droite). Pour rappel : vous n’êtes pas obligé de les accepter. Soyez sélectifs, parlez à ou lisez attentivement leurs profils avant toute décision.

Nous avons vu ensemble les bases de LinkedIn. Vous découvrirez dans le prochain article d’autres techniques ; notamment comment créer un profil pour votre entreprise, prospecter de nouveaux clients ou rédiger une invitation persuasive à d’autres membres etc. Avec internet, les frontières et barrières sont tombées. Que vous soyez étudiant, à la recherche d’un emploi, chef d’entreprise, membres d’associations, vous avez besoin de mettre votre profil en ligne et maitriser le networking. La réussite de votre carrière et parcours professionnel en dépendent. Vous pouvez être informé de ce qui se fait de mieux dans votre profession via l’actualité de votre mur, suivre les leaders mondiaux et leurs travaux, faire de nouvelles connexions, participer aux débats dans les différents groupes de discussions. Il faut un certain temps d’adaptation pour maîtriser LinkedIn mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Après tout, si 300 millions de personnes –et plus– s’y connectent et échangent chaque jour, pourquoi pas vous ?

I Don’t Believe In Free…Unless…

Yesterday U2 gave an interview on french cable channel: Canal+. I couldn’t help but think about the iPhone 6 launch a month ago, and my surprise when I found their album appears in my aging iPhone few days later. I didn’t listen to it. My first reaction was like “how to delete this?”

I guess I’m like the 500 minus 33 million people who didn’t give a fly. The problem of U2 is that they are popular, you know that they exist; but you can’t remember their songs clearly. They are stuck between generations. Young people don’t care about U2, they are more into Coldplay and Imagine Dragons or Echosmith. I don’t know why Apple wanted to push that “free” album pill down our throat, but it certainly WASN’T our desire.

My mum zapped when she watched Bono sing acapella on the show “he’s singing off key, I don’t know him he’s boring” she said. That was it. No Bono tonight.

Next time we want to give something free to our audience let’s make sure that they need it and may care for it in the first place.

What about a Coldplay free album? There you go!

How To Get The Attention Of Your Mentors

I would have never imagine to be where I am right now in my career, happy and working in an amazing industry. I know it’s going to be a long road ahead, a bumpy and interesting one.
In the Advertising field, you’re always learning -sometimes the hard way- , enriching yourself and others. Getting more empathic and aware of your clients issues and challenges. You embody them. Is it all about love? Not always-watch how Jerry Seinfeld makes fun of the entire ad industry in the latest Clio’s awards ceremony.-

As you grow, it’s normal to seek recognition from your peers and mentor ship. Guy Kawasaki (evangelist), Jeffrey Gitomer (salesman), Seth Godin (marketer), Von Glitschka (designer), David Airey (designer), Scott Kelby (Photographer and teacher) and so many others:  I call them ‘my heroes’  because they paved the way I’m walking in right now. I didn’t even meet them in person -wish I did- but I know they are with me.

The first professional book I read, back in 1995, was “How To Drive Your Competition Crazy”, I was 12. Like most kids of my age,  I had absolutely no idea what would be my future job;  An  amazing thing happened to me:  I could understand what this “Guy” was talking about, as if  it was written just for me.

51D3RWHVVNL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU02_

Things just don’t happen in a vacuum, there’s always a reason why we do what we do at this very moment. It’s all about patterns. I always saw my dad struggle with his own company and try to learn as much as he could about the areas necessary for its success. Marketing was one of them. Actually, this was my father’s book. Years later, here I am, buying and reading all Kawasaki’s books with the same eagerness and energy.

Technology helped us out-I can now get my favorite authors’ books at a flick of my thumb in my iPhone’s kindle app-, but also brought a lot of noise! Now your heroes are hiring people who: open their mails, post their social media content, manage their schedules etc. They have no other choices: the way of doing business has evolved.

How to get their attention then?  I’ll try to answer that question by giving you a few valuable tips that helped me.


Make it short

Have you ever sat down and wrote a ‘novel-like-e-mail’ to a total stranger? Carefully choosing your words, making beautiful sentences (even added some twist of  humor)? Ever felt that anxiety when you pressed the ‘send’ button and wanted to modify it one last time before realizing it was already gone?
Then, one day, your inbox alerts you… there it is: your hero’s answer. Wait a minute… it’s just two sentences long. Duuuuhhhhh!

roy-scheider-jaws

Seth Godin has mastered this art of throwing ‘just-two-sentences-answers-that-will-drive-you-crazy’ at you. It’s done on purpose. The man believes that if he doesn’t work diligently on his words, they’ll lose their effectiveness and twist in your mind. He is right, nothing can beat simplicity. Truth is, your heroes got hectic schedules. They’ll certainly not have time to read your novels… sorry. You need to reboot, think and act like them. After all, short messages are scarce. They will surely appreciate your efforts of conciseness. Here lies your originality.

Master your headlines

When I get emails, I’m always looking at the headlines. And my cursor is never away from the ‘spam’ or ‘delete’ button. I even get mad at my mail browser allowing such a mess getting its way through my eyes. We get bothered everyday from people we don’t know from Adam, and they know that! They keep disturbing our peace. The hero will secretly ask  ‘Give me a reason to open your message, a genuine headline: it could be the title of my latest article, my latest interview on CNN, or the funny gig I had on Jimmy Fallon’s show. It’s all about me! Did you like my work? What you think about it? Show me.’ The ideal headline should count 5 to 6 words and…that’s it. Make it fly!

Apologize

‘You are an intruder,  you come-virtually- to my place of business, don’t you know that I should be on the phone talking to my clients instead of reading these non sense emails?’ these are the hero’s thoughts. If you apologize first, and later in the message’s body they will tolerate it. Keep your dignity thought, don’t push the excuses too far.

Shout outs

Give a nod to the heroes of your life.  They inspired you, it’s just about sending the love and appreciation back. Shout outs give you the reason to bother them in a good way. Mention the dedication in your emails, make a call to action. You can link your content into your message. Calls to action are pretty effective, they’ll give you the incentive for reaching back, use them but don’t overdo it.
I’ve drawn this portrait, years ago, of one of my favorite R&B singer : Tank. I posted it on twitter and it got an amazing positive reaction. He even noticed it and tweeted ‘Nice!’ -he’s even worse than Seth at answering… lol..but hey! It worked!-

tank

Ask kindly

Want a Skype session or a call scheduled? An interview for your podcast or blog?  Just ask!  Don’t be afraid of rejection.

Genuine questions…

Ever asked a question and your interlocutor paused..saying ‘that’s a great question!’. This is the effect you are seeking. I hear a lot of podcast just for one reason: their host ask a hell lot of great questions. Pull out a sheet of paper and a pen and note the most interesting. Re-use them, add your own voice to them.

It’s not about you
You have not flatten their tires -and I hope you didn’t- yesterday because they didn’t answer your email… get yourself out of the way, it’s not personal! Like I said, you can’t blame a person from being busy. When you’ll meet all the success -it’s my wish to you-  you deserve, you’ll know that it comes at a price and this precious interaction you had with your Twitter followers vanished. Now they are thousands and thousands… hard to catch up without the help of assistants.
Conclusion
I hope you’ll find your own tricks to engage your heroes in clever conversations. Don’t forget to keep it going and swinging, you’ll start to sound familiar. No answer today? Don’t worry, go ahead with your life. You might be surprise someday as you scroll through your inbox. 😉