Artists, Don’t Feed The Lions! How To Be a Better Artist?

Let me tell you a story.

An artist starts dying when he/she stops engaging in conversations. That’s a fact.

I told you where to find those conversations in my previous article. On top of that, some artists, are crazy enough to let conversations running in their heads all the time. The kind you don’t want to hear. It gives you a clue on why Van Gogh lost his own ear.

That being said, I talked to a man on LinkedIn lately -I will not say his name for obvious reasons-. After thanking him for his kind words about my work, he told me this:

“Well…it’s true. I love how you write. Yes, you are very fortunate to have your job. Mine is kind of ok. I would prefer to get paid for working with creatives and get some commissions or contracts for my sketches: but I don’t think I am good enough. What is your best tip for overcoming procrastination, please Lionel? I am not an Interior Designer. I am scratching its surface. I have found out I am ENTP I start things and don’t finish them because I’ve got so many ideas for something new.”

“I’m trying to complete my course. I have been blessed with scores like 100% seven times and 90% twice. And I still think I’m no good. Hard to believe in me. I spend all day in church, with Christian friends and masticating roast dinner! I get 5 hours to myself on Sunday and 9 hours on a Saturday. But I am hopeless at plans.”

This sums up all the struggles artists are facing today. It went on for centuries, but I think all the technology surrounding us today has accentuated that problem. I want to break it down for you.

You are very fortunate to have your job. Mine is kind of ok.

My friend, I don’t have a job. I know this feeling. I went through multiple jobs in the past, taking orders from people who had absolutely no clue of what they were doing but only motivated by bullying and running total anarchy in the workplace. I just quit so many times -I can’t remember- to finally chase my dreams. Eleven years in the industry and I still love every part of it. Feeling “kind of okay” is not an option, nor is feeling “ok”. Feel SPECTACULAR! I have a friend working in IT and who is running a photography business just for his own pleasure, it’s a side business from which he doesn’t make money from. I don’t think he’s feeling kind of okay when he changes hats every day. Photography is his fuel to overcome the boredom and repetitiveness of the IT industry.

What is your best tip for overcoming procrastination

We are all procrastinators. If you want to know the epitome of procrastination, please pay a visit to a creative agency. I read “Hey Whipple Squeeze This” from Luke Sullivan, he said: “As an employee in an agency creative department, you will spend most of your time with your feet up on a desk, contemplating your partner’s feet, also up, across the desk. To overcome procrastination I force myself to produce something of value and share it everyday. Something I know my audience will like. Writing, painting, drawing, making music is part of that process. But sometimes when creativity is not kicking in you have to ignite the fire. Take a walk or… go to bed.

I don’t think I am good enough, and I still think I’m no good. Hard to believe in me. I am not an interior designer.

When I read this, it hurts me deeply. Because I truly love my fellow artists, but they are constantly shooting themselves in the feet before even learning how to walk, run and fly. It’s normal to not be good enough. Embrace it, it’s the road to humility and greatness. For example, a few days ago I shared this drawing to a professional with a stellar reputation in the fashion industry. I’m not a fashion designer but God knows I’m fascinated by women. I love women, their eyes, elegance, and accessories. My work is a pure reflection of that. So when I clicked on “send” I told to myself: “it’s not good, it must be way more detailed, what are you thinking! She will not like it, it’s not even finished.”

Her reply: “I think it’s finished. When you start they want to see a quick sketch style, this is perfect Your style is promising, you have “illustrative” and you have “art” in it!”

I laughed nervously. I was stunned. Like the moment when I saw a video on Youtube about a man in the middle of a safari, stepping off his car, holding his camera clearly determined to have a close shot of a gang of lions. It’s a very sad story.

I get 5 hours to myself on Sunday and 9 hours on a Saturday. But I am hopeless at plans.

Okay, Google! How many Saturdays and Sundays there are in a year? Can you multiply that number by 5/9 hours? That’s a lot of practice time. I don’t’ believe in that 10.000 hours rules, it was made for commercial purposes. I believe in practice and consistency. 1 Hour every day delivers more value than 14 hours every two weeks depending on your mood.

In conclusion: humble artists doubt, arrogant ones fade away. I learn and approach the craft as an ignorant student. I engage in conversations, ask questions, cease opportunities, get the knowledge from total strangers, turn them into friends. It’s okay to paint half naked women or raw meat, just don’t put you in trouble by showing it to your Christian/veggie friends. Know your audience before stepping out of the car in the middle of the jungle.

Damn, what was he thinking! [Shaking my head.]

Drop me a comment in the section below. I’m Lionel Thomas, I make beautiful music for the eyes and I’m curious to know more about you. Tell me your story! Follow my blog, like my Facebook page. I’m also on Instagram and Twitter.

Comment Booster Votre Réputation Et Celle De Votre Entreprise Avec Linkedin

//* this article first appeared in French, but the English version is coming soon. I felt that this blog should be in French too, since it’s my native tongue 😉

Les règles et façons de faire les affaires ont changées. Notre monde est de plus en plus ouvert et connecté. Aujourd’hui, nous communiquons à l’aide de smartphones branchés non-stop sur le net, pourvus d’un grand nombre d’applications –parfois installées à l’avance-. Facebook, qui est un réseau social mondialement connu, prends beaucoup de notre temps. Nous y passons environ une heure par jour, sinon plus! Nous communiquons aussi régulièrement sur WhatsApp, Viber ou même Skype. Certaines réunions, sessions de travail se font via Skype. C’est désormais un fait : les « App » sont entrées dans nos habitudes.

Le problème des applications précédemment citées est qu’elles sont souvent utilisées dans un cadre familial ou amical. Où pouvons-nous trouver une atmosphère plus professionnelle en ligne ? Envoyer un CV? Faire connaître notre entreprise ? Augmenter notre popularité ?

Dans cet article je vous introduirai LinkedIn, un immense réseau socio-professionnel. Je vous montrerai son interface principale. Dans un prochain article je vous donnerai quelques astuces qui vous permettront de gagner une forte présence professionnelle en ligne.

Les origines

Fondé en Mai 2003 par l’américain Reid Hoffman, LinkedIn est un réseau de professionnels où vous pouvez trouver et contacter les personnes dont vous avez besoin.
Il s’appuie sur
un fort principe de confiance entre les membres. En effet, on fait des affaires qu’avec les gens qu’on connait, qu’on aime et dont on a surtout confiance.

Quelques chiffres
LinkedIn est le plus grand réseau professionnel au monde, il compte 300 millions d’abonnés répartis dans plus de 200 pays. Bien plus important que son rival Viadeo, qui lui ne compte que 50 millions de membres ; on estime que 2 nouveaux profils s’y créé toutes les 2 secondes dans le monde.

La différence avec Facebook
Il est important de distinguer LinkedIn de Facebook. L’un est un outil professionnel tandis que l’autre est plus ludique et personnel. Vous ne trouverez aucun jeu sur LinkedIn par exemple. Avez-vous déjà essayé de donner votre carte de visite à votre interlocuteur sans même l’avoir salué ni vous être présenté ? Votre carte finira, à coup sûr, à la poubelle. En ligne c’est pareil ; Certains ajoutent, à tort, des contacts pour augmenter leur nombre de connexions et ensuite exhiber ces records comme des trophées. Je dis souvent que Facebook est fait pour parler à son cousin ou un parent proche qui est à l’autre bout du monde, si vos correspondants ne rentrent pas dans cette catégorie : pourquoi les importuner sur le mauvais format ? Vous ne pouvez pas appliquer sur LinkedIn les habitudes que vous avez sur Facebook. Oubliez les photos, les vidéos YouTube divertissantes, les « selfies » et les derniers ragots. Le format a définitivement changé.

Comment ça marche ?


Lorsque vous vous rendez sur le site –http://www.linkedin.com– pour la première fois, on vous demande de créer un compte. Utilisez votre adresse e-mail courante et rendez votre mot de passe complexe en y ajoutant chiffres, lettres minuscules et capitales, ainsi que des caractères spéciaux. L’interface de LinkedIn est assez sobre, mais elle offre bien plus de possibilités de parler de vous et de votre parcours de la façon la plus professionnelle qu’il soit. En fait, là réside toute son originalité.

J’ai utilisé des encadrés de différentes couleurs ; je vous indique dans les paragraphes, en gras, à quoi correspondent chaque éléments (ex : cf. cadre vert). N’hésitez pas à revenir sur cette image tout au long de ce guide.

1. Votre profil

L’en-tête sur LinkedIn représente votre carte de visite virtuelle, vous y verrez : votre photo (1), votre nom (2), et bien plus important, votre intitulé (3). L’intitulé est votre phrase d’accroche, il doit décrire ce que vous faites et quel est votre valeur ajoutée en quelques mots. Lorsque nous ouvrons notre navigateur web, nous utilisons Google et nous y entrons des mots clés ; un bon exemple de recherche serait : expert en communication et marketing /réseaux sociaux au Cameroun. Ce sont donc ces mots que votre audience recherche et qui doivent être astucieusement insérés dans votre intitulé. Bien sûr, vous pouvez à tout moment changer et peaufiner votre accroche en allant dans la modification de votre profil à l’aide du bouton « Modifier » (4). Plus vous améliorez votre page, plus vous attirez les curieux et votre nombre de vues sur le réseau. Ce qui est génial, c’est que vous pouvez disposer d’une adresse LinkedIn personnalisée (5) que vous pouvez écrire désormais sur votre carte de visite.
La mienne par exemple est www.linkedin.com/in/LioThomas . Fini donc les CV statiques et ennuyeux en ligne, distribuez votre « site web LinkedIn » à tous vos contacts !

Mettez votre photo

Il est dommage de constater que beaucoup choisissent de ne pas mettre de photo de profil. LinkedIn est taillé pour du networking, les personnes qui cachent leur visage montrent –involontairement- qu’elles ont aussi d’autres choses à cacher sur elles ou leur entreprise. Rappelez-vous que la confiance est le maître mot de la politique d’utilisation de LinkedIn. Prenez une photo professionnelle où vous souriez, sur un fond neutre et éclairé. Une photo de buste est préférable. J’ai souvent vu des membres mettre une fausse photo d’eux et la changer à la dernière minute, je le déconseille vivement. Encore une fois, ne donnez pas d’emblée une mauvaise image de vous.

2. Votre carnet d’adresse
Dans vos contacts, certains utilisent déjà LinkedIn sans que vous le sachiez. Il vous sera possible à la fin du processus d’enregistrement, et à l’aide de votre adresse mail, d’importer tout votre carnet d’adresse Outlook, Gmail, ou Yahoo. C’est pourquoi je vous ai conseillé, plus haut, d’utiliser votre email quotidien. Vos contacts figureront désormais dans l’onglet « connections » (cf. cadre vert) et seront ajoutés automatiquement au carnet d’adresse de votre smartphone (si vous avez installé en plus l’application « LinkedIn Connected »). Vous recherchez une personne et vous demandez si elle est sur Linkedin ? Allez dans la recherche (cf. cadre bleu) et entrez son nom ou sa société. Je vous recommande aussi d’inviter les personnes de votre entourage professionnel qui ne connaisse pas du tout LinkedIn à l’essayer. En fonctions du poste de vos contacts, LinkedIn vous proposera d’en ajouter d’autres similaires (cf. cadre rose). Ne cliquez pas directement sur le bouton « inviter », allez voir leur profil lisez le bien et rédigez leur une invitation.

3. Votre activité récente et votre mur
Un profil dormant n’est pas intéressant. Ne le laissez pas dans cet état pendant des mois. C’est le contenu que vous postez chaque jour, qui constituera un élément clé de votre succès sur LinkedIn. Vous pouvez créer une dynamique sur votre mur (cf. cadre orange) de plusieurs façons : faire une rapide update de votre profil, une courte publication (avec ou sans photo) ou un article de votre blog ou que vous avez trouvé intéressant.
Sur votre mur figure toute l’actualité de vos contacts, vos changements de statut mais aussi ceux des autres, vous pouvez directement « liker », commenter ou partager tout ce que vous y voyez. Interagissez généreusement et astucieusement avec votre réseau, et vous verrez des portes s’ouvrir.

4. Vos messages, notifications, et invitations
Un élément important de votre interface (cf. cadre gris), surtout sur votre smartphone ; un petit nombre rouge au-dessus du d’une enveloppe, vous indiquera le nombre de message que vous avez reçu mais pas encore lu. Sur votre navigateur web pas besoin de cliquer pour voir tous vos messages, si vous laissez le pointeur de votre souris assez longtemps dessus, un menu déroulant s’ouvrira vous montrant tous vos messages récents. Vous pourrez alors juste glissez la souris vers le bas pour y répondre.
Les notifications sont représentées par la deuxième icône que vous verrez en haut à droite de votre écran c’est là que vous verrez des alertes quand quelqu’un : visitera votre profil, commentera votre fil d’actualité, un sujet que vous avez posté dans un groupe de conversation ou aura répondu à un de vos commentaires. Des invitations vous parviendront aussi (dernière icône à droite). Pour rappel : vous n’êtes pas obligé de les accepter. Soyez sélectifs, parlez à ou lisez attentivement leurs profils avant toute décision.

Nous avons vu ensemble les bases de LinkedIn. Vous découvrirez dans le prochain article d’autres techniques ; notamment comment créer un profil pour votre entreprise, prospecter de nouveaux clients ou rédiger une invitation persuasive à d’autres membres etc. Avec internet, les frontières et barrières sont tombées. Que vous soyez étudiant, à la recherche d’un emploi, chef d’entreprise, membres d’associations, vous avez besoin de mettre votre profil en ligne et maitriser le networking. La réussite de votre carrière et parcours professionnel en dépendent. Vous pouvez être informé de ce qui se fait de mieux dans votre profession via l’actualité de votre mur, suivre les leaders mondiaux et leurs travaux, faire de nouvelles connexions, participer aux débats dans les différents groupes de discussions. Il faut un certain temps d’adaptation pour maîtriser LinkedIn mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Après tout, si 300 millions de personnes –et plus– s’y connectent et échangent chaque jour, pourquoi pas vous ?